Make your own free website on Tripod.com
De Paris a Auckland sans avion
Iran

Home

Carte d'identite
Le Parcours
Pourquoi un tel voyage ?
Preparatifs
La Meteo
Tous les transports
Europe
Turquie
Iran
Pakistan
Inde
Nepal
Tibet
Chine
Laos
Thailande (partie 1)
Cambodge
Thailande (partie 2)
Malaisie
Singapour (partie 1)
Indonesie
Singapour (partie 2)
Cargo de Singapour en Australie
Australie
Cargo d'Australie en Nouvelle-Zelande
Nouvelle-Zelande
CONTACTEZ-MOI

Du 17 au 28 novembre 2000

oceanie.gif

17,18,19 novembre 2000 - Tabriz

Nous nous levons tres tot pour prendre un mini bus plein a craquer qui nous conduit jusqu'a la frontiere iranienne. Apres 1H30 d'attente aux deux douanes, nous voici en Iran. Nous prenons un bus puis un taxi pour nous rendre a la ville de Maku. De la nous achetons un ticket de bus pour Tabriz ; 6000 rials (6 FF) pour 4H30 de route, je vais pouvoir faire des economies ici.
Devant les bus quelques iraniens viennent nous voir puis soudains ils sont une trentaine autour de nous. Les questions fusent de toute part : Que venez vous faire en Iran, Que pensent les francais de iraniens etc...
Je leur dis que des amis etaient deja venus en Iran et qu'il m'avaient raconte que les iraniens etaient les gens les plus gentils du monde. Apres que l'un deux finisse de traduire aux autres, ils m'ont tous applaudi. Les iraniens m'ont l'air bien curieux et contents de pouvoir discuter avec des occidentaux. Les femmes ici sont couvertes de la tete au pied en noir - ca fait une drole d'impression quand on arrive de Turquie.
Nous arrivons a Tabriz ou nous recherchons notre hotel. Plusieurs jeunes viennet nosu saluer et parler en anglais avec nous. Un peu plus tard deux jeunes iraniens nous proposent de nous aider a trouver un hotel. Apres ils nous emmenent dans un dortoir universitaires pour prendre le the et discuter avec des etudiants iraniens (garcons bien sur). Nous sommes invites dans deux chambres pour le the - tous ceux qui parlent anglais souhaitent nous parler. Combien gangnez vous ?, Quels sont les rapports homme-femme dans votre pays ?, les discotheques? les bars etc... Ils ont bien curieux et tellement sympathiques. Ils se passent mon walkman et ecoutent ma K7 des Corrs a tour de role. En Iran, la musiue occidental est consideree comme de la musique infidele et il est impossible d'en ecouter a moins d'avoir un satellite. J'ai passe une super soiree !
Apres cela toujours accompagne de notre ami iranien nous allons diner en ville et la QUE VOIS -JE !!! SACRILEGE !!! : Des Fast Food, des hamburgers, des pizzas. Je ne m'a'ttendais pas du tout a voir ca ici. Bien sur ce ne sont pas des Mc Do mais ca reste quand meme de la bouffe americaine. Ca ma presque gache ma journee.

Le lendemain, nous nous baladons en ville. Tugdual s'achete une paire de basket imitation adidas a 27 FF. Il y a meme des imitations Nike avec 3 gros logos Nike sur chaque chaussure - juste au cas ou les iraniens n'auraient pas compris qu'il s'agissait de vrais ! Nous nous rendons a l'office du toursime ou nous rencontrons Mansour puis son frere Nasser qui parle tres bien francais. Ils ont tous les deux guides mais ne ne vous font rien payer. Tant que vous passez du bon temps, ca leur fait plaisir. Le soir, ils nous emmenent a des cours d'anglais pour iraniens. Chacun de nous assiste a sa propre classe ; 1 heure de discussion avec les etudiants et je suis assailli de questions : Rapport Homme-Femme, mon salaire, le salaire moyen en France (en Iran, il est de 150-200 dollars par mois), mon voyage etc. Ils sont vraiment tous tres sympathiques et tellement curieux. Ils ont aussi tres attires par l'occident et je crois que si ils pouvaient, ils y partiraient tout de suite. La chose regrettable c'est qu'ils sont principalement attires par les Etats-Unis et honnetement il y a quand meme de meilleurs modeles occidentaux (et je ne parle pas specialement de la France). Au fil de mon sejour en Iran, je decouvrirai que enormement d'iraniens n'aiment pas leur gouvernment ; ils souhaiteraient que l'etat se separe de l'islam pour qu'enfin ils aient plus de liberte et que le pays puisse avancer. Ils ne peuvent pas se rebeller car ils ont une peur bleue du gouvernement, de la police et des militaires. D'autre part la religion et l'etat n'etant qu'un, se rebeller contre le gouvernment serait se rebeller contre Dieu.

Le lendemain, nous mangeons un repas traditionnel de Tabriz au restaurant. Apres cela, Nasser nous emmene Tugdual et moi au Hamam ou nous nous prelassons dans les jacousis et les saunas et nageons dans la psiscine (avec uniquement des hommes bien sur). Le soir je souhaitais retourner a une classe d'anglais avant de prendre le bus pour Teheran. Ce fut chose faite et j'en ressors avec un gros sourire, heureux d'avoir pu discute avec une autre classe.

oceanie.gif

Classe d'anglais avec des etudiants iraniens

etudiantsiraniens.jpg

20 novembre 2000 - Teheran

Nous arrivons le lendemain mation a 8H00 a Teheran. Apres une heure de taxi vers le centre ville nous recherchons un hotel. Les rues sont pollues, la cicrulation est super dense. Ca klaxonnent de partout. Nous n'arrivons pas a trouver l'hotel et commencons a etouuffer. Au bout d'une heure nous decidons de prendre le prochain bus pour Isfahan. La duree totale de notre sejour a Teheran aura ete de 3 heures. Mous repartons a 12H00 de Teheran et arrivons a Isfahan a 18H00.


21 et 22 novembre 2000 - Ispahan

Ispahan merite sa renommee. C'est une des plus belles villes en Iran et il y a beacoup de choses a voir. Les mosquees Imam et Sheikh Loftollah, le Bazar, le pont Khajou. Et forcemment avec touts ces belles choses, il y a beaucoup plus de touristes. Quelques routards mais surtout des personnes plus agees qui sont en voyage organise. Comme a Tabriz, les gens sont tres agreables et acceuillants. Les commercants sont biens surs interesses mais ne pressent personne a acheter. Ils sont contents de pouvoir discuter meme si ils esperent bien qu'on leur achete quelquechose. La mosquee d'Imam est superbe et tres impressionnante toute en bleue, c'est ce que j'ai vu de plus beau en Iran jusqua' present. Il y a beaucoup a voir mais je voudrais pousser un gros coup de geule.
"Les musees, mosquees et autres monuments en Iran sont beaucoup trop chers. Ils prennent les touristes pour des vaches a lait et a force on n'a plus envie de rien voir et on ne debourse plus d'argent. Le prix d'un musee ou d'un hotel equivaut a une nuit d'hotel." Le lendemain, je vais negocier a mort au Bazar les cadeaux de Noel pour la famille, ca me prendra quasiment une journee mais ca valait le coup.

Tugdual devant la mosquee Sheikh Loftollah

mosquéeiran.jpg

oceanie.gif

La Mosquee Imam (Ecoutez l'incroyable echo du froissement d'un billet de banque sous un des domes)

oceanie.gif

click here to play sound

oceanie.gif

23,24 et 25 novembre 2000 - Shiraz

Nous arrivons a Shiraz a 6H30 du matin. Je me rends a la poste pour poster les cadeaux de Noel achete la veille. Bien sur c'est la mauvaise poste, il faut que j'aille a la poste centrale. Un jeune homme tres sympa se propose de m'y emmener. Je pensais que c'etait a 5 minutes mais non. Il a fallu marcher puis prendre un taxi pendant 15 minutes. Et en plus il a insiste pour payer. Une fois a la poste il m'aide dans les demarches et nous attendons pendant plus d'une heure que le paquet soit enfin poste.
Vous avez deja vu ca hein ! Une personnes qui sacrifie son apres-midi pour un pauvre etranger en detresse. Ben faut venir ici alors car la gentillesse des iraniens n'a pas d'egale. Je donne rendez-vous a mon nouvel ami, Reza, le soir a 18H00. Apres une balade en ville avec Tugdual nous retrouvons Resa et un de ses amis en bas de l'hotel. Ils nous emmenent visiter les mausoles de deux poetes iraniens tres celebres Saadi et Hafez. Ils nous paient l'entree, le taxi. Ca n'arrete pas, tant de gentillesse dans ce monde de brut. A l'aiiiide... En fait, je crois que les iraniens qui parlent l'anglais sont tres contents de pouvoir le pratiquer mais aussi le moyen d'avoir un lien avec le monde occidental. Reza, par exemple ne connaissait personne en occident mais souhaiterait y habite. Lui aussi en a marre de la politique du goiuvernement. Nous offrons le diner a nos 2 amis dans une pizzeria qui donne sur l'avenue des champs elysees locale et rentrons dormir.

Aujourd'hui, nous partons a Persepolis, qui est cense etre la plus grande attraction en Iran. Apres une longue visite du site, edifiee en 2500 avant Jesus Christ par le roi Darius 1er (moi je vous dis ca, j'en ai rien a foutre - c'est juste qu'un gros tas de ruines). Nous visitons un musee quand une iranien vient vers moi et me parle en perse. Voyant que je ne comprends pas, il va chercher sa belle-soeur qui vient me parler en anglais. My Taylor is rich ! C'est la premiere fois qu'une iranienne vient me parler (enfin presque), je croyais que ca ne serait plus possible. Elle discute avec nous et nous invite a picniquer juste a cote du site de Persepolis avec ses 2 soeurs, son beau-frere et son neveu. Et nous voila assis sur une belle nappe a dejeuner avec un famille iranienne. Ils sont tous tres sympas et nous decisons de rester une journee de plus a Shiraz pour passer la journee avec Afi (la jeune iranienne qui est venue me parler au musee). Apres le Pic-Nic, Jeff, le beau-frere, nous ramene a Shiraz a 7 dans sa petite voiture. Il nous fait faire un tour de la ville. Nous prenons le the et fumons de narguilet tous ensemble. Plus tard nous irons diner tous ensemble. Encore une belle journee...

Ajourd'hui Afi nous guide a travers la ville. Nous visitons le tombeau du Shah Gheragh fait de milliers de petits miroirs argentes. Quabd on y entre, on a l'impression de rentrer dans la caverne d'Ali Baba. Avec Afi, on parle tres librement ; elle n'est pas farouche et cela me surprend. Je lui demande si les iraniennes sont vierges avant le mariage. Et a ma surprise et la votre, la plupart, selon Afi ne le sont pas. Elles arrivent toujours a rencontrer des garcons dans des soirees privees ou les filles sont en mini jupe et ecoutent de la techno.


Ca m'attriste aussi beaucoup de parler avec Afi et la jenunesse iranienne en general. Ils ont tellement envie de s'en sortir, de trouver du boulot (car le taux de chomage est astronomique et on se demande a quoi servent les etudes), de pouvoir aller en boite de nuit, de pouvoir tenir librement la main de son petit ami dans la rue sans se faire arreter par la police... Bref les jeunes nous le disent tous : "Vous avez de la chance d'etre heureux, d'etre libre - nous autres sommes tristes ici, on n'a le droit de rien faire".
Nous quittons Afi qui nous donne a Tugdual et a moi un collier de priere pour nous proteger. Direction Bam par le bus de nuit

oceanie.gif

La famille iranienne recontre a Persepolis et avec qui nous avons visite la ville (Ecoutez les chanter dans la voiture en revenant de Persepolis).

oceanie.gif

click here to play sound

26 novembre 2000 - Bam

Petite ville a l'est de l'iran. Il n'y a pas grand chose a faire dans cette ville mais elle vaut le detour. La citadelle de Bam est pour moi l'attraction la plus interessante et impressionante en Iran. Elle est faite de torchis et est vraiment imposante. On pourrait se balader toute une journee dans l'enceinte dans des ramparts tant il y a a decouvrir. Le soir a l'auberge, nous rencontrons deux freres sud africains qui voyagent a moto (2 superbes BMW) pendant 1 an 1/2. Ils passeront Noel et le nouvel an a Goa ou je jes rejoindrai sans soute avec ma copine.

oceanie.gif

oceanie.gif

27 novembre 2000 - Zahedan

Aujourd'hui le Ramadan commence. Il va falloir manger en cachette maintenant. La ville de Zahedan est situee a une heure du pakistan. Il n'y a rien a faire mais nous nous y arretons pour que Tugdual fasse faire son visa pakistanais au consulat. Finalement nous arrivons trop tard et il faut revenir le lendemain. Le soir, on frappe a notre porte et un pakistanais en voyage d'affaires nous invite dans sa chambre a partager son repas. Mohammad habite Lahore au Pakistan et nous donne les coordonees de son frere pour que nous l'appelions quand nous irons a Lahore. Il se marie dans 3 mois mais n'a jamais vu sa future femme (sauf en photo). Nous passons une tres bonne soiree en compagnie de notre ami et de 6 autres personnes (afghans, pakistanais, Iraniens). Je sens deja que l'Asie, la vrai se rapproche.

oceanie.gif