Make your own free website on Tripod.com
De Paris a Auckland sans avion
Thailande (partie 1)

Home

Carte d'identite
Le Parcours
Pourquoi un tel voyage ?
Preparatifs
La Meteo
Europe
Turquie
Iran
Pakistan
Inde
Nepal
Tibet
Chine
Laos
Thailande (partie 1)
Cambodge
Thailande (partie 2)
Malaisie
Singapour (partie 1)
Indonesie
Singapour (partie 2)
Cargo de Singapour en Australie
Australie
Nouvelle-Zelande
Chat, Forum et Livre d'invites

Du 17 au 22 mars 2001

oceanie.gif

17 mars 2001 - Vientiane - Nong Thai - Bangkok

Apres un rapide dejeuner avec Ema et Beth,je prends un tuk yuk pour le pont de l'amitie qui separe le Laos de la Thailande. Une fois passela frontiere,je reprends un tuk tuk pour me rendre a l'autogare de Nong Khai ou je reserve mon billetde car pour Bangkok a 20H00 le soir meme. La ville na vraiment rien d'excitant mais il y a pas mal de touristes ici qui arrivent ou se rendent au Laos. A 20H00,j'embarque dans un car de luxe pour Bangkok. Finis les routes accidentees et les transports inconfortables ! Fini "laventure" et place au tourisme. La Thailande est en effet tres touristique et nettement plus devloppee que que ses voisins ; tout est fait pour satisfaire les touristes que nous sommes.

18 mars 2001 - Bangkok

J'arrive a 4H00 du matin a Bangkok. Je prends un bus pour la rue de Khao San, la ou tous les hotels pour routards sont concentres. A 5H00 du matin la rue reste assez animee mais beaucoup d'hotels restent fermes et je dois attendre 7H00 du matin pour faire le check in. Ma chambre estvraiment glauque ; digne du film LA PLAGE avec Leonardo de Capriooooooo ; elle minuscule et sans fenetre et situee dans un petit couloir plutot sombre. Khao San est telle que je l'imaginais avec probablement la plus grande concentration de routards au metre carre dans le monde. Cest une vrai faune constituee de hippies, tatoues, durs a cuir, buveurs, punks, gothiques... et un point de passage quasiment oblige en Asie du Sud-Est. Les gens arrivent d'Inde,du Nepal, de Singapore et directement de leur pays en avion - de Malaysie, du Cambodge et du Laos par la route. Pas etonnant de voir enormement de guest houses et de de restaurant dans cette rue. Plus tard, je me dirige a pieds vers le Grand Palais et appelle Geraud, un ami qui vient juste d'arriver a Bangkok et avec qui je voyagerai pendant un mois et demi. Il loge chez un copain qui travaille ici et minvite a passer chez lui. Florent, le copain de Geraud mouvre la porte et il va reveiller Geraud. Reveiller Geraud ??? Mais il est 12H00 !!!. Alors Geraud on a fait la fete la veille ? Geraud arrive en calecon avec une bonne tete dans le... Nous partons avec Florent, son colocataire et Geraud sur un petit lac en bordure de Bangkok ou l'on s'adonne au wake board et au ski nautique toute la journee. Le soir, je rejoins Geraud en ville. Florent et ses amis sont trop fatigues pour sortir et doivent travailler le lendemain. Nous nous rendons a Patpong, le quartier chaud de Bangkok. C'est ici que regne la debauche nocturne; show erotiques, prostitution, massages... Des que nous passons devant les bars, les filles tapent des mains, sifflent et crient pour nous y faire rentrer. A l'interieur, des filles dansent sur les podiums avec des numeros accroches a leur maillot de bain. La plupart des clients sont des vieux occidentaux de 40-50-60-70 ans. Ils sont degoutants. heureusement,il y a aussi pas mal de curieux et curieuses venus voir a quoi ressemblait le Bangkok des films. Le quartier de Patpong est une sorte de passage oblige a Bangkok - c'est comme aller a Amtserdam et se rendre dans le quartier rouge, visiter Paris et voir la Tour Eiffel. Ca fait partie des institutions. Plus tard nous essayons le Big Pussy ( ou quelque chose comme ca), un show erotique completement sordide. Puis nous decidons de revenir a la realite et retournons sur Khao San dans un bar rempli de routards.

19 mars 2001 - Bangkok-Kanchanaburi-Chutes d'Erawan

Tot le matin, je pars a l'ambassade du Cambodge pour faire mon visa. Geraud qui etait reste dormir chez son pote me rejoint a mon hotel un peu plus tard et nous prenons un taxi debile qui nous amene au mauvais autogare. Finalement nous arrivons au bon et embarquons dans le premier bus pour Kanchanaburi (et le fameux pont de la riviere Kwai). Une fois la bas, nous louons deux petites motos de 110 cm cube pour 3 jours et partons faire un tour autour a lest de la Thailande aux alentours de la riviere Kwai. Avant de quitter Kanchanaburi, nous allons voir le pont de la riviere Kwai, celebre dans le film du meme nom. Nous mettons ensuite les gaz pour les chutes dErawan a une heure de la. Nous arrivons a 19H00 et il fait deja nuit. Nous nous galerons une bonne heure a trouver un endroit ou dormir. Bien creves d'une bonne journee de transport, nous nous mettons au lit tres tot dans une guest house au bord de la riviere. Ici pas un seul touriste occidental ; ceux-ci restent generalement a Kanchanaburi et viennent voir les chutes pour la journee avant de revenir en ville.

20 mars 2001 - Chutes d'Erawan - Chutes de Huay Kamin - Thongphapum

Au reveil nous decouvrons le magnifique paysage qui nous entoure. L'endroit situe au bord de la riviere esttres calme est ideal pour les gens qui souhaiteraient se reposer, peindre ou ecrire un livre. Le proprietaire a baucoup d'oiseaux exotiques en cage dans le jardin. Geraud et moi essayons dapprendre quelques mots en francais aux menates qui ne parlent que le thai. Nous mettons les gaz pour les chutes situees a 10minutes d'ici en moto. Cette fois-ci, nous ne sommes plus les seuls blancs. Beaucoup sont arrives ici en bus ou en moto depuis Kanchanaburi. Les chutes sont envahis de touristes thai et occidentaux. Celles-ci s'etendent sur environ 2 kilometres et sont composes de 7 cascades formant a leur tour des petites piscines naturelles. Prises une par une, ces cascades sont beaucoup moins impressionantes que celles de Goa ou de Kuang Si au Laos qui tombent a pic de tres tres haut mais elles forment un magnifique ensemble a en faire palir ses predecesseurs. Il faut bien compter 45 minutes, une heure pour monter jusqu'a la septieme et deniere cascade. Nous nous baignons dans les piscines naturelles a differents paliers avant de redescendre les chutes et de reprendre nos motos pour les chutes de Huay Kamin. Fini le bitume, place aux routes de terre tres accidentes. Il faut faire tres attention. Apres 1H30 de route, nous y arrivons. Les chutes sont similaires a celles dErawan. Elles setalent a lhorizontale sur deux kilometres et sont aussi constitues de 7 paliers. Ici pas un touriste occidental et dailleurs nous navons croise que 3 touristes thai qui se baiganient dans les chutes. Le seul moyen dacces est par les routes de terre et a moins de louer des motos ou un 4X4, impossible dy aller. C'est encore plus beau qua Erawan car ces chutes nont pas ete surexploite pour le tourisme et elles sont entierement entourees par la jungle. Au passage une grosse bete qui resssemblent etrangement a un crocodile sort dune poubelle a deux metres devant nous et plonge dans la riviere. Geraud a pense que cetait un igouane mais franchement un igouane de deux metres de long, je nai jamais vu ca. Mais puisque je te dis que cetait un crocodile Geraud !!! On a vu un crocodile euh ! On a vu un corcodile euh ! Bref on ne sest pas ce que cetait mais ca nous a quand meme donne une petite frayeur . Note bien Geraud que je ne dis rien de plus, si tu vois ce que je veux dire... eh eh eh !!!. Nous voila repartis sur nos motos toujours sur les routes de terre. Nous traversons la jungle et admirons un merveilleux couche de soleil qui restera un moment fort de notre periple ensemble. Apres pres de deux heures sur les routes de terre, nous retrouvons enfin le bitume et mettons la gomme jussqu'a la petite ville de Thongphapum ou nous avons merite un bon massage. Geraud est tire dans tous les sens par la masseuse dans des positions qu'il n'aurait jamais cru possible. C'est un vrai plaisir de l'entendre crier de douleur.

21 mars 2001- Thongphapum

Apres un reveil assez tardif,nous decidons de nous rendre a d'autres chutes situes au nord du lac. Le temps est couvert et nous nous prenons une averse en chemin. Nous longeons le lac et nous y arretons pour contempler le paysage. Apres 45 minutes de route, nous realisons que nous avons pris le mauvais chemin et nous devons retourner sur Thongphapum pour reprendre la bonne route. En route, nous nous arretons a deux reprises dans des abris tellement l'averse est importante. La deuxieme averse est un veritable deluge; 2 secondes dehors suffiraient a nous tremper de la tete aux pieds. L'orage eclate,le ciel est gris-noir et des eclairs apparaissent partout dans le ciel. Apres une bonne demie heure dattente sous l'abri, l'averse continue de plus belle et nous decidons de rentrer a l'hotel sous la pluie. Nous y arrivons completement trempes. J'ai l'impression davoir deux pisines a la place de mes chaussures. Encore un bon souvenir a garder.


22 mars 2001 - Thonghpaphum - Kanchanaburi - Bangkok

Depart en moto a 9H30 pour arriver a Kanchanaburi un peu avant 12H00. Nous rendons nos motos et au passage,geraud doit payer 750 au loueur pour remplacer l'aile guache de la moto quil a casse. Nous reprenons le bus pour Bangkok, louons une chambre sur Khao San et je file a l'Ambassade du Cambodge recuperer mon visa tandis que Geraud va recuperer son sac chez son copain. Dans la rue je retrouve Susie et Rose, les deux anglaises que javais deja rencontre a Madurai puis a Calcutta en Inde. C'est vraiment amusant de les revoir ici. Le soir nous allons prendre un verre avec elles et Geraud.

Ces trois jours a moto mont tres agreablement surpris. Quand on parle de la Thailande, on pense dabord aux iles et a ses belles plages. Le paysage que nous avons traverse etait vraiment incroyable : jungle dense et verdoyante, chutes d'eau paradisiaques, lacs avec des petits ilots.